samedi 13 septembre 2008

Edvige, CNIL et vigilance citoyenne

Depuis quelques jours, Edvige est partout, sa dénonciation unanime.

On n'en finirait pas de relayer les articles.

Le plus étonnant est ce culot d'acier qui autorise un certain nombre de politique à se poser en sauveur face à des milliers de citoyens, dont nous sommes, mobilisés activement depuis plus de deux mois, au moment où aucun politique ne se sentait concerné...

Et rare sont ceux qui rappellent le rôle essentiel de la mobilisation citoyenne sur Internet...

Car qu'entend-t-on de la part de nos politiques, y compris le Président ?
On a été un peu trop vite, un peu trop loin, trop peu de concertation, de réflexion préalable...

On remarquera cependant que peu d'entre eux remettent en cause le principe même de fichage politique... Il est vrai que l'amour des fichiers n'est pas récent comme le rappelle Rue 89.

Et qui aurait du être le garant de cette réflexion, cette concertation, ce garde-fou ?
La CNIL.

C'est donc avant tout une faillite totale de cet organisme qui se cache derrière le petit doigt que constitue la publication du décret Edvige qu'elle aurait arraché...

On relaiera ici l'excellent article de l'avocat David Forest dans Libé:
La Cnil ou l'illusion d'un contre-pouvoir.

Un appel à la lucidité et à une reprise en main citoyenne !

1 commentaire:

florence Meichel a dit…

Tu as entièrement raison de pointer les récupérations politiciennes : notre vigilance active s'impose plus que jamais !